Le transhumanisme changera l’essence du marketing

h
Le transhumanisme, ou « H + », est une philosophie et un mouvement social dont le paradigme vise à améliorer le corps et l’esprit grâce à la technologie et la science. Ce courant de pensée tend donc à embrasser les raisonnements cartésiens et empiriques afin d’explorer des futurs souhaitables qui améliorent la longévité, l’intelligence et les sens. Un transhumaniste se définit donc comme intéressé par une variété de technologies et de sciences spécifiques, parfois appelés « NBIC » – Nanotechnologie, Biotechnologie, technologies de l’Information et des sciences Cognitives.

Parmi les champs exploratoires les plus importants des NBIC se situent :

  • Prolongation de l’espérance de vie et à terme arrêt de la mort
  • Impression 3D & fabrication moléculaire
  • Alimentation et santé, incluant l’évolution des nootropes
  • Robotique, cyborgs et symbiose des interfaces homme/machine
  • L’exploration spatiale, l’exploitation minière d’astéroïdes
  • L’intelligence artificielle, les interfaces cerveau-ordinateur, le quantified-self, réalités virtuelles et technologies de cryogénies

Beaucoup de technologues connus à travers le monde s’identifient comme transhumanistes. Ray Kurzweil de Google est peut-être le plus connu de tous. Ce dernier promeut l’idée d’une «singularité» technologique qui, en raison de l’accélération des progrès dans le hardware et les technologies de communication provoquera la création d’une intelligence artificielle supérieure à celle de l’homme d’ici quelques années. L’essence même du transhumanisme ne concerne donc pas uniquement la science fiction car beaucoup d’idées transhumanistes sont déjà une réalité. Par exemple, des milliers de personnes sont désormais de véritables « cyborgs », avec la création d’implants cochléaires  et d’opérations rétiniennes. Ces dispositifs progressent rapidement et il sera bientôt possible par le biais des progrès technologiques de dépasser l’acuité sensorielle humaine, la sensibilité, ainsi que la perception. Ceci créant un véritable « humain augmenté » H+.

sans-titre

Quelles conséquences pour le Marketing ?

À court terme, le transhumanisme offre des possibilités pour les annonceurs, les produits et les commerçants. Les transhumanistes ont un réel désir d’étendre leurs capacités physiques et cognitives personnelles. Ceci offrira donc des possibilités intéressantes pour les événements et les réalisations telles que l’exploit de Felix Baumgartner et de son saut depuis l’espace. Sachant comment la « course à l’espace » originelle a profondément  influencé le style, la culture et la publicité dans les années 1950 et 60, le champ des possibilités est exceptionnel .

À moyen terme, les technologies transhumanistes promettent de changer radicalement la nature des produits, et à son tour, de transformer l’essence même de la publicité et du marketing. Ils ouvriront de nouveaux marchés, créeront de nouvelles catégories de produits afin de prolonger la vie des clients. Cela amènera aussi une  reconfiguration radicale de nos comportements de consommation. L »évolution des technologies va nous donner la possibilité de travailler là où nous choisissons de le faire. La mobilité se verra totalement bouleversée avec la démocratisation des wearables devices, de la réalité augmentée et de la téléprésence. Les machines, y compris les IA de logiciels et de robots, pourront réaliser des travaux de plus en plus complexes et nous verrons sans doute une véritable révolution dans le remplacement de nombreux emplois humains. Initialement, ces outils seront une aubaine pour les annonceurs et les créatifs qui seront en mesure d’augmenter leurs idées avec l’intelligence artificielle et l’exploitation chirurgicale du Big Data, permettant des choses aujourd’hui incroyables comme l’analyse des sentiments et l’exploitation d’algorithmes prédictifs. À court terme, les annonceurs auront aussi la possibilité de créer des publicités interactives et réactives par le biais d’IA qui seront conscientes de l’endroit où ils sont et de qui est proche d’eux. Les Googles Glasses vont permettre de nouvelles formes de publicités géolocalisées en adaptant le contenu des annonces en fonction des scènes consultées. Par exemple, les verres pourront afficher des offres promotionnelles connexes lorsque le porteur regarde une canette de Coca Cola ou une chemise Zara. Alternativement, un système de réalité augmentée pourrait être utilisée pour mettre en œuvre un «monde réel» ayant pour but d’empêcher l’affichage de publicités dans les centres urbains.

transhumanisme marketingÀ long terme, la publicité pourrait sûrement devenir obsolète. Les transhumanistes cherchent en effet à promouvoir la pensée critique plutôt que les réactions émotionnelles immédiates qui influencent la prise de décision. Un transhumaniste peut à ce titre appliquer la théorie de la décision mathématique pour décider quelle voiture acheter, plutôt que de lire des critiques dans le magazine « Turbo ». Au-delà de ces simples faits, cette idéologie pourrait insuffler aux « humains augmentés » une véritable diminution des effets de l’influence sociale et normative, ce qui rendrait les bases classiques de la publicité inopérantes. Plus important encore, la fabrication moléculaire et l’impression 3D promettent véritablement de changer de manière radicale la nature des produits et de créer une véritable émulsion qui ferait évoluer le produit tout au long de son cycle de vie, rendant l’idée d’un produit fixe promu par la publicité totalement sans intérêt. Des biens de consommation concrets pourront ainsi devenir entièrement numériques, reconfigurables, et reproductibles à l’infini. Plus encore, grâce à des estimations chiffrées de leurs besoins corporels réels, la mesure de leur environnement couplée à des modèles prédictifs permettront de signaler les désirs des clients aux fournisseurs en temps réel. Nous pouvons imaginer une «application» qui serait en mesure de quantifier les besoins nutritionnels réels d’une personne avant de commander des produits alimentaires et des suppléments adéquats.

L’utilisation de logiciels d’intelligence artificielle, d’agents virtuels intelligents agissant selon leurs conscience pourraient alors êtres habilités à faire des emplettes avec leur utilisateur afin de rechercher les meilleurs prix et les meilleurs produits. Ainsi, au lieu de promouvoir les produits pour une consommation humaine, le référentiel changera afin de fournir des informations numériques symboliques facilement consommées par les systèmes d’information. Cela ne sonne-t-il pas un peu comme le Search Engine Optimization (SEO) utilisé aujourd’hui ? Bref, en résumé, les technologies liées aux NBIC promettent de changer radicalement la publicité et notre façon de la concevoir. L’éventail des possibilités est si grand que je ne  peux être certains des changements importants  qui s’opéreront dans de l’écosystème d’aujourd’hui. Mais une chose est sûre : la nature et les lieux de travail seront transformés comme le seront les produits et les supports utilisés pour les promouvoir !

marketing transhumanisme

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s